Aides fiscales

Le crédit d’impôt :

Depuis le vote de la loi de finances 2017, le crédit d’impôt est désormais accordé aux retraités ayant recours à l’emploi à domicile ou à un service à domicile à compter de l’imposition des revenus de l’année 2017 à payer en 2018.

Le crédit d’impôt est égal à 50 % de vos dépenses annuelles d’aide à domicile.

Vous devez déduire le montant des aides que vous avez perçues, par exemple l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), du montant des dépenses que vous déclarez pour bénéficier du crédit d’impôt.

Réduction d’impôts en établissement :

Si la personne vit en EHPAD ou résidence autonomie, il est possible d’avoir des réduction d’impôts.

Tous les montants pris en compte sont ceux de l’année passée.

La réduction d’impôt est égale à 25% des sommes réglées pour l’hébergement et la dépendance durant l’année avec un plafond à 10 000 € par personne hébergée.

Il faut déduire du montant que vous déclarez les aides éventuellement perçues : APA et aides au logement.

Réduction d’impôts sur le revenu :

Vous pouvez soustraire 50 % de vos frais d’aide à domicile du montant de votre impôt sur les revenus de l’année passée si :

  1. Vous faites appel à un service d’aide à domicile ou vous employez directement une aide à domicile.
  2. Vous payez des impôts.