Une intégration en maison de retraite est une étape importante dans la vie d’une personne âgée. Pour beaucoup, l’établissement sera la dernière demeure terrestre. C’est un cap psychologique qu’il faut accompagner.

La première chose est d’en parler, d’aborder ce sujet, pour comprendre qui veut quoi et quand. Le ressenti d’une personne âgée à l’égard de la maison de retraite peut changer. Aussi, il ne faut pas présumer de ses envies ou de ses besoins.

Il est important de noter que 77% des personnes âgées en maison de retraite s’estiment heureuse selon une étude de l’Observatoire de l’âge Harmonie Mutuelle. De plus, 93% des résidents d’EHPAD s’estiment bien entourés contre 88% des séniors vivant à domicile. L’EHPAD n’est pas un second choix vers lequel se tourner en l’absence d’autre solution. Au contraire, c’est une vraie option à prendre en compte.

Ensuite, il faut entourer ce déménagement vers la maison de retraite. Il est ainsi intéressant d’aller visiter l’établissement avec votre proche avant toute démarche. Le plus souvent, au cours de la procédure d’intégration, un RDV avec le psychologue de l’établissement sera proposé : la famille peut y participer.

Enfin, au moment de l’emménagement, il est rassurant pour le nouveau résident d’avoir des repères familiers autour de lui. Cela peut-être des visites régulières mais aussi simplement le fait de décorer sa chambre avec des éléments provenant de son domicile (tableaux, photographies, petit mobilier).

A toutes ces étapes, il ne faut pas hésiter à faire appel à un psychologue ou un conseiller familial. Ces professionnels peuvent aider à séréniser la démarche d’intégration.