Depuis 2006, l’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) a remplacé le Minimum Vieillesse. C’est une aide pour les personnes de plus de 65 ans, résidents en France. Elle concerne également ceux qui n’ont jamais travaillé. Découvrez dans cet article les conditions pour toucher cette allocation ainsi que le montant de l’ASPA en 2018.

 

Quelles sont les conditions pour toucher l’ASPA ?

Pour pouvoir bénéficier de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), il faut réunir toutes les conditions suivantes :

  • Avoir au minimum 65 ans. Cependant, pour les bénéficiaires d’une retraite anticipée pour handicap ou les personnes handicapées à plus de 50% et déclarées inaptes au travail, cette limite d’âge est abaissée à 60 ans.
  • Être Français ou disposer d’un titre de séjour attestant la régularité du séjour en France (depuis au moins 10 ans pour un étranger hors Union européenne).
  • Résider en France de manière régulière c’est-à-dire avoir une résidence permanente en France.
  • Si vous vivez seul, votre revenu brut annuel ne doit pas dépasser 9638,42 euros par année, soit 803,20 euros par mois. Pour un couple, le revenu annuel est de 14963,65 euros maximum par année ; soit par mois 1246,97 euros.

Montant de l’ASPA 2018

En 2018, l’ASPA s’élève à 9638.42€ par année pour une personne seule et 14 963.65€ pour un couple. L’ASPA est une allocation complémentaire, ainsi ce montant est un niveau de revenu garanti pour tous les bénéficiaires de l’ASPA.

Le montant de l’ASPA est recalculé chaque année au mois d’Avril.

Calcul de l’ASPA

L’ASPA est une prestation complémentaire, c’est-à-dire qu’elle comble l’écart entre les revenus de la personne concernée et son montant maximal.

Ainsi, une personne n’ayant jamais travaillé et ne touchant aucun revenu touchera 9638.42€ d’ASPA. Une personne percevant 7000€ de retraite par an pourra toucher 9638.42 – 7000 = 2638.42€ au titre de l’ASPA.

Demande d’ASPA

Pour percevoir l’ASPA, il faut en faire la demande auprès de l’organisme concerné, en fonction de votre situation :

  • Si vous percevez une pension de retraite versée par la Sécurité Sociale, la demande est à faire auprès de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV)

Lien vers le formulaire de demande d’ASPA auprès de la CNAV.

  • Si vous percevez une pension de retraite versée par la Mutualité Sociale Agricole (MSA), il faut en faire la demande auprès de ce même établissement.

Pour accéder au formulaire de demande d’ASPA auprès de la MSA, cliquez ici.

  • Si à ce jour vous ne percevez aucune pension de retraite, vous devrez récupérer un formulaire de demande auprès de votre mairie.

Foire Aux Questions : le minimum vieillesse (ASPA)

Peut-on toucher le Minimum Vieillesse (ASPA) tout en résidant à l’étranger ?

On ne peut pas toucher l’ASPA tout en ayant une résidence permanente à l’étranger. En effet, l’une des conditions pour bénéficier de l’ASPA est d’être résident français. Cela suppose d’avoir une résidente permanente en France, c’est-à-dire de passer plus de 6 mois ou 180 jours sur le sol français.

En revanche, il est tout à fait possible de séjourner en pays étranger tout en percevant l’ASPA. La limite est qu’il faut au minimum avoir passé 180 jours sur le territoire français durant l’année en cours.

Peut-on toucher le Minimum Vieillesse (ASPA) quand on n’a jamais travaillé ?

Oui, l’ASPA est aussi proposée aux personnes n’ayant jamais travaillé. L’ASPA est une prestation destinée à assurer un revenu minimal à toutes les personnes de plus de 65 ans.

Le basculement du Minimum Vieillesse (ancien) à l’ASPA est-il automatique ?

Non, le basculement du Minimum Vieillesse vers l’ASPA n’est pas automatique. En conséquence, pour bénéficier de l’ASPA, il est nécessaire d’en avoir fait la demande au préalable.