L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), qu’est-ce que c’est ?

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), est une défaillance de la circulation du sang provoquée par l’obstruction ou la rupture de vaisseaux sanguins. L’AVC provoque la mort des cellules nerveuses privées de sang ; entraînant ainsi, des dommages pouvant provoquer le décès ou rendre une personne handicapée.

L’AVC touche combien de personnes ?

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), touche 150 000 personnes par an en France.

A l’échelle du monde on estime à 20 millions le nombre de personnes faisant un AVC chaque année.

Comment détecter un AVC ?

L’AVC peut frapper brutalement à n’importe quel moment, des symptômes comme l’engourdissement d’un bras, des troubles de l’équilibre, des difficulté à marcher et des pertes de vision doivent être pris en compte et une consultation d’un médecin est fortement recommandée.

Les séquelles laissées peuvent aller d’une paralysie temporaire à un lourd handicap, en effet si l’accident n’est pas traité rapidement les retombées seront plus graves.

Quels sont les traitements contre l’AVC ?

Il n’y a pas de traitements de prévention de l’AVC, c’est un accident qui peut survenir à n’importe quel moment. Cependant certaines pratiques sont à observer car elles peuvent limiter les risques d’AVC : ne pas fumer, ne pas boire excessivement de l’alcool, garder une alimentation saine et éviter les problèmes de poids et vérifier auprès de son médecin son rythme cardiaque ainsi que les problèmes pouvant créer une obstruction des vaisseaux sanguins comme le diabète ou les différentes formes de tension.

Lors de l’AVC, il y a des traitements permettant de limiter les séquelles irréversibles notamment au cerveau. Il y a un seul médicament autorisé pouvant réduire les séquelles, devant être injecté dans les 4 heures suivants l’accident. Suite à l’AVC des médicaments anticoagulants et antiplaquettaires sont prescrits pour éviter la formation de nouveaux caillots.

Il est aussi possible de se faire opérer pour éviter la fragilisation d’artères suite à un AVC. L’endartériectomie de la carotide consiste à « nettoyer » la paroi de la carotide atteinte d’athérosclérose (perte d’élasticité des artères due à la sclérose). Elle vise à prévenir la potentielle récurrence des AVC. L’angioplastie est aussi faisable, le chirurgien place un ballonnet dans l’artère affectée par l’athérosclérose afin de prévenir son blocage. Une petite tige métallique est aussi insérée dans l’artère pour prévenir son rétrécissement. Cette intervention étant plus dangereuse que la précédente.

Est-ce l’hérédité augmente les risques d’AVC ?

L’AVC n’est pas héréditaire.

Cependant un AVC contracté par un parent sous la barre des 55 ans peut être alarmant car vos risques de faire un AVC sont plus forts.

Il est important de consulter un médecin pour éviter tous risques.

Quels sont les établissements qui accueillent les personnes ayant eues un AVC ?

Tous les établissements peuvent accueillir des personnes ayant fait un AVC.

Pour découvrir les établissements qui peuvent vous accueillir, cliquez ici.  

Qui peut m’aider ou me renseigner sur l’AVC ?

Vous pouvez obtenir des renseignements sur des sites tels que France AVC ou Passeport Santé.