La maltraitance en maison de retraite

La maltraitance des personnes âgées consiste en un acte, dans le cadre d’une relation censée être une relation de confiance, entraînant des blessures ou une détresse morale pour la personne qui en est victime.

Ces violences peuvent être variées et constituent un véritable préjudice à la personne âgée qui est considérée comme vulnérable.

La maltraitance se décline sous plusieurs formes : elle peut être physique, morale, médicamenteuse, financière, de négligence active ou passive, et la violation des droits fondamentaux.

Est ce que la maltraitance est aussi évaluée par l’ANESM ?

L’ANESM, évalue la maltraitance.

L’institution a pris comme point de départ, les faits de maltraitance afin de donner les clefs pour prévenir les actes de maltraitance, d’énoncer les comportements à avoir en cas de maltraitance sous nos yeux, le document est disponible en détail ici.

Suite à ces constats et recommandations l’ANESM a établi sa charte de bienveillance.

Y a-t-il une liste des établissements ayant été sanctionnés par l’ANESM ou un autre organisme pour maltraitance ?

L’ANESM n’a pas publié une liste des établissements ayant perdus leurs recommandations. Elle ne mentionne pas non plus les établissements ayant fait preuve de maltraitance.

Quels sont les signes visibles de la maltraitance ?

La maltraitance envers les personnes âgées peut être décelé par l’entourage.  Les signes visibles, les plus fréquents, de maltraitance physique sont les suivants :

  • des blessures ou des traces de coups inexpliqués (hématomes, coupures ou écorchures),
  • une apparence négligée et ou des tenues non adaptées aux saisons,
  • des hospitalisations fréquentes, des symptômes de déshydratation (fièvre, soif, maux de têtes).

La maltraitance morale, ou négligence, est plus difficile à déceler mais certains signes sont révélateurs. Ils faut faire attention :

  • aux signes de peur ou de méfiance envers certaines personnes indiquant une potentielle maltraitance,
  • aux symptômes dépressifs pouvant aller jusqu’à la tentative de suicide.