Avoir un proche en maison de retraite cela peut représenter des dépenses importantes. Sachez qu’il existe des allègements fiscaux qui peuvent vous permettre de déduire une partie des dépenses liées de vos impôts.

Les frais liés à la dépendance et à l’hébergement

L’APA prend en charge une partie des frais liés à la dépendance. Par ailleurs, les aides au logement peuvent diminuer les frais liés à l’hébergement.

Déduction faite des aides perçues, les frais liés à la dépendance et l’hébergement font l’objet d’un abattement fiscal à hauteur de 25% des dépenses pour le résident ou les proches qui financent.

Réduction d’impôts pour les obligés alimentaires

Les obligés alimentaires sont les descendants d’une personne âgée. Ils bénéficient d’une réduction d’impôts.

Afin de l’obtenir, ils peuvent déclarer une pension alimentaire versée à leur proche. Il n’y a pas de plafond au montant de cette pension alimentaire. Néanmoins, celui-ci doit être justifié par les besoins réels de la personne. En contrepartie, toutefois, la personne concernée doit indiquer les sommes qu’elle perçoit ainsi dans sa propre déclaration.

Autres avantages fiscaux

Une personne âgée conservant la jouissance de sa résidence principale peut s’exonérer de la taxe d’habitation et de la redevance audiovisuelle. Les conditions pour bénéficier de cette exonération sont que l’installation en maison de retraite soit durable et la jouissance du bien exclusive (sauf pour le cas d’un conjoint ou d’une personne à charge installée avant l’entrée en établissement de la personne âgée). De plus, le contribuable doit être soit veuf, soit âgé de plus de 60 ans et non passible d’ISF, soit infirme ou invalide.