Le minimum contributif est un complément de retraite pour les personnes qui ont régulièrement cotisé sur de petits montants de retraite. Il vient s’ajouter en complément de la pension de retraite perçue.

Quelles sont les conditions pour toucher le minimum contributif ?

Tous les assurés ne peuvent pas toucher le minimum contributif ; il faut pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein pour y être éligible. Il faut donc soit :

  • Avoir validé le nombre de trimestres requis pour partir à taux plein (cela varie selon l’année de naissance)
  • Avoir atteint l’âge du taux plein automatique (67 ans)

En plus de cela, il faut avoir atteint l’âge légal de la retraite et avoir liquidé toutes ses retraites.

Par ailleurs, le total de vos pensions de retraite ne doit pas dépasser 1160.04€, plafond du minimum contributif.

Quel est le montant du minimum contributif en 2018 ?

En 2018, pour 120 trimestres cotisés, le montant maximum du minimum contributif est 8 322.13€ par année soit 693.51€/mois.

En deçà de 120 trimestres cotisés, le montant du minimum contributif est de 7 615.94€ par année soit 634.66€/mois.

Attention toutefois, le minimum contributif ne peut pas porter vos revenus au-delà de 1 160.04€/mois. Il est réduit en proportion.

Ainsi, une personne remplissant les conditions pour toucher un minimum contributif à taux plein soit 693.51€ et qui perçoit déjà 800€ de retraite, ne recevra que 1160.04 – 800 = 360.04€/mois.

Comment calculer le minimum contributif ?

Pour calculer le minimum contributif, on tient compte de deux choses :

  • Le nombre de trimestres validés : tous les trimestres dont vous bénéficiez, même ceux durant lesquels vous n’avez pas cotisé (chômage, maladie, maternité, …)
  • Le nombre de trimestres cotisés

Il existe alors trois cas de figure :

  • Vous avez dépassé l’âge minimum de la retraite et vous totalisez le nombre requis de trimestres cotisés (entre 160 et 172) : vous êtes éligible au minimum contributif majoré soit 693.51€/mois.
  • Vous avez dépassé l’âge minimum de la retraite mais vous ne comptez pas suffisamment de trimestres cotisés.
    • Si vous avez moins de 120 trimestres cotisés, vous êtes éligible au minimum contributif simple soit 634.66€/mois.
    • Si vous avez plus de 120 trimestres cotisés, vous êtes éligible au minimum contributif simple majoré au prorata du ratio trimestres cotisés / trimestres validés.

Ainsi, si vous avez validé 172 trimestres mais que vous n’en avez cotisé que 150, vous toucherez 634.66 + (693.51 – 634.66) x (150/172) = 685.98€/mois

Attention toutefois, le plafond du minimum contributif ne peut dépasser 1160.04€. Si vous êtes éligibles au minimum contributif mais que celui-ci fait passer vos revenus au-delà de ce seuil, il sera réduit d’autant.

Demande de minimum contributif

La demande pour bénéficier du minimum contributif est à adresser à la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) dont vous dépendez. C’est généralement celle qui est la plus proche de votre lieu de résidence.

Peut-on toucher l’ASPA et le minimum contributif ?

Oui, en théorie il devrait-être possible de toucher à la fois l’ASPA et le minimum contributif. Toutefois, dans les faits, il est très rare qu’en touchant le minimum contributif vos revenus demeurent inférieurs au seuil de l’ASPA, c’est-à-dire 803.20€/mois pour une personne seule.