L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) peut prendre en charge une partie des dépenses d’aménagement. Pour cela, vous devez être propriétaire d’un logement de plus de 15 ans et percevoir des revenus modestes (moins de 26 923€ pour un couple depuis 2017). L’ANAH peut alors prendre en charge jusqu’à 50% des dépenses d’aménagement, en fonction de vos revenus.

Par ailleurs, certaines caisses de retraite proposent des aides complémentaires pour de tels aménagements. Il faut en faire la demande auprès de votre agence habituelle.

Enfin, certains aménagements peuvent être pris en charge dans le cadre de l’APA (Aide Personnalisée d’Autonomie) ou de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap). Il faut alors se renseigner auprès des organismes compétents.