CONSTAT :

25 % des séniors en maisons de retraite souffrent de leur solitude. Cette situation est paradoxale dans un établissement qui se veut être un lieu de vie. Mais cette situation s’explique, notamment, par les efforts importants que demande la création de nouveaux liens d’amitiés à un âge avancé et par les différences socio-culturelles qui peuvent exister entre les résidents.

NOUS PROPOSONS :

  • De permettre à chaque résident de choisir sa place à table pour favoriser le développement de liens entre les résidents sans oublier que « la vie en collectivité, pour les personnes âgées, est une épreuve peu prise en compte ».
  • Lors de l’intégration d’un nouveau résident, il faut lui demander (ou à ses proches) de parler de sa vie et ce qu’il a aimé faire, de ses voyages et de ses fréquentations pour pouvoir trouver des points communs avec d’autres résidents afin de promouvoir de nouvelles amitiés.
  • Mettre en place un espace « skype » pour permettre aux résidents de communiquer avec ses proches.
  • De mettre en place un suivi personnalisé obligatoire entre le résident, l’établissement et les familles

    AVANTAGES :

  • Développement du lien social entre les résidents.
  • Maintien du lien avec les proches
  • Meilleure transmission des informations entre le résident, ses proches et l’établissement.